VOYAGE | London’s calling !

Posted on 14 novembre 2013

1



Il y a peu nous étions à Londres le temps d’un weekend, histoire de flairer ce petit brin de folie so British !, de défier la grisaille londonienne et surtout, de découvrir la capitale Anglaise sous toutes les coutures. Londres, capitale de la pop, mariant avec brio hype, punk et golden boys, à la fois décalée et attachée à ses traditions est une sorte d’OVNI aussi insaisissable que fascinante et attirante. Voici ce que nous vous avons rapporté…

Premier contact avec la ville : the Tube.

Vieux de 150 ans, le métro de Londres est d’une efficacité redoutable lorsqu’il s’agit de visiter les quatre coins de la ville bien que relativement cher. Selon le temps et votre choix de parcours, il est recommandé d’opter pour les tickets touristiques valables un ou plusieurs jours, ou bien de préférer la marche. Quoiqu’il en soit, nous apprécions grandement la propreté des lieux (Londres 1-0 Paris) et sourions volontiers à la vue de panneaux « keep the left » (« tenir votre gauche ») dans les couloirs. Et oui, même dans le métro, les anglais marchent à gauche !

Second point de contact avec la ville : Oxford Street.

Liberty London

Boutique Liberty

Équivalent anglais du boulevard Hausseman, Oxford Street est une artère, que dis-je ?, un véritable temple dédié à la mode et au shopping. Les filles, mettez des chaussures confortables, réchauffez votre compte en banque et préparez-vous à faire du zigzag entre les différentes enseignes de la rue ! Si l’on retrouve les internationaux comme H&M ou Zara, on vient surtout pour Primark (bientôt dispo en France voir ici) et Top-Shop, fiertés nationales du style. À voir absolument : les cinq étages de chez Liberty qui vous feront vous émerveiller à chaque pas dans leurs rayons !

Qui dit Londres dit aussi achats gadgets et kitches. Pour cela, direction la boutique Cool Britannia à Picadillly Circus. En plus de pouvoir vous amuser des facéties d’un (presque) authentique garde royal, vous y trouverez absolument TOUT décliné aux couleurs du royaume : cendriers, briquets « wind proof » (résistant au vent, ça ne s’invente pas!), tasses, vêtements, magnets et j’en passe…. ! Bref, ce lieu reflète tout à fait la folie toute britannique qui nous séduit tant et anime tout notre séjour.

Big Ben LondonLondres est une ville relativement étendue et ses principaux lieux touristiques répartis un peu partout dans la ville, aussi nous avons opté pour l’option « bus touristique ». Pour 30£ (environ 35€) vous avez le choix entre quatre parcours dans la ville ; un bon moyen d’en voir un maximum tout en se reposant un peu et en étant au sec en cas d’averse : Big Ben, le London Bridge, la tour de Londres, le covent garden ou encore Buckingham Palace, rien ne vous échappera ! Le billet, valable 48h, permet de s’arrêter à tout moment sur le parcours et de reprendre le bus plus tard.

Bonus : une croisière commentée sur la Tamise reliant le London Bridge et Westminster permettant d’avoir un autre regard sur la ville et ses monuments est incluse dans le billet.

Londres est également un paradis pour les fous de culture et de musées. En trois jours difficile de les voir tous aussi, nous avons choisi le plus ancien de tous: le British Museum. Réputé pour ses départements antiquité Grecque et Egypte ancienne (les momies sont à couper le souffle!), LA pièce star des lieux reste sans conteste la pierre de Rosette grâce à laquelle l’Homme est parvenu à déchiffrer les hiéroglyphes.

Et on mange quoi dans tout ça ?

Voilà notre postulat de départ : le thé est un incontournable (of course !), il est plutôt rare de venir en Angleterre pour sa gastronomie, et le fish & chips n’est pas trop notre tasse (de thé). Alors nous avons opt(h)é pour un authentique English Breakfast chez Harrod’s.

Harrods BreakfastVous avez le choix entre plusieurs menus notamment ceux avec les fameux « buns » sucrés/salés. En amateurs de thé, on ne pourra que louer la finesse du nectar anglais et nous repartirons même avec nos boîtes estampillées de la prestigieuse maison en plus d’avoir succombé à plusieurs douceurs dans le hall alimentaire au rez-de-chaussée du magasin. À voir absolument même si vous n’avez pas faim ; c’est impressionnant.

Vous avez soif ? Notre coup de cœur va au Grace Bar à Piccadilly Circus. On aime l’ambiance trendy/loundge, le choix de cocktails très large et surtout, le happy hour de 16 à 21h sur toute la carte sans exception.

Finalement, nous ne pouvions pas quitter Londres sans un peu d’indian food. C’est au coeur de SOHO que nous avons découvert VITAO. Dans la mouvance végé/bio/indienne, ce petit resto fait mijoter dans des marmites en cuivre soupes, ragouts, curry et propose des salades en buffet quasi illimité. Vous choisissez votre taille d’assiette, vous payez et vous allez vous servir une seule fois mais dans la quantité que vous voulez (bonjour les petites montagnes dans les assiettes!). C’est simple et sans prétention mais votre budget vous dira merci compte-tenu des prix relativement élevés dans la ville.

London

Cet article vous a-t-il donné envie de partir à Londres ?

Si vous avez des adresses à nous communiquer n’hésitez pas à nous en faire part !

Publicités
Posted in: Voyage