SERIE | Portraits en itinérance : Claude St-Hilaire

Posted on 19 décembre 2011

0



Notre série spéciale consacrée à l’itinérance se poursuit et vous présente aujourd’hui le portrait de Claude St-Hilaire, itinérant sur l’avenue Mont-Royal.

Âgé aujourd’hui de 60 ans, Claude est sans emploi depuis 30 ans. La faute de cette vie faite d’un enchaînement de circonstances malheureuses et de rencontres avec des employeurs peu scrupuleux. À l’instar de certains dans la même situation que lui, ce n’est pas l’envie qui lui manque de pouvoir de nouveau travailler mais la réalité est toute autre:

« Je veux bien travailler, dit-il, mais regardez, je n’ai pas de bottes, ces chaussures (il nous montre les siennes) je les ai trouvées dans les poubelles, j’ai mal aux pieds… Et puis à 60 ans, dans mon état, qui va vouloir m’embaucher ? » et d’ajouter : « …et puis vous savez, les gens se moquent pas mal de connaître notre situation (…) regardez, j’ai beau essayer de plaisanter avec eux et d’échanger, ils tournent la tête et ne disent même pas bonjour ! « 

Le manque de considération, chose récurrente chez les personnes que nous avons rencontrées, semble justement être une des choses les plus difficiles à vivre pour Claude St-Hilaire. Il nous a ainsi répété à plusieurs reprises à quel point il aimerait que les gens prennent au moins la peine de le saluer, « (…) juste pour le respect… et puis ça fait plaisir et ça coûte rien. »

Pour le reste, il se débrouille seul et ne bénéficie d’aucune aide alimentaire de la part d’organismes. En ce qui concerne le logement, il trouve régulièrement refuge dans les hôpitaux, se faisant porter malade pour pouvoir bénéficier d’une nuit au chaud. En ces jours de grand froid, on ne peut qu’imaginer la dureté de la rue dans ces conditions. Alors si vous le croisez, dites lui un gentil « bonjour » cela aura au moins le mérite de lui réchauffer le cœur.

Retrouvez l’ensemble de notre série :
Publicités